Heiligendamm : Un G8 illégitime et irresponsable

Publié le par cuab34bfs

 

Les huit chefs d'État ou de gouvernement des pays les plus puissants de la planète sont pleinement satisfaits, car ils pensent que la croissance de la production et l'esprit de responsabilité des dirigeants d'entreprises vont conduire l'humanité encore plus loin sur la route du progrès

Ils expliquent ce qui fonde leur confiance : les déficits budgétaires sont en passe d'être éliminés, les marchés financiers mondiaux, y compris les hedge funds (fonds spéculatifs), « ont contribué de manière significative à l'efficacité du système financier », la liberté d'investissement est associée à la « responsabilité sociale » des entreprises, la protection de la propriété intellectuelle sera la « colonne vertébrale » de l'innovation.

Ils se sont entendus sur deux engagements d'importance : mettre fin au dérèglement climatique et « aider » le continent africain, particulièrement grâce au NEPAD.

Depuis longtemps, les communiqués du G8 nous ont largement habitués à des déclarations aussi tonitruantes que vides et non suivies d'effets. 2007 sera, à cet égard, un bon cru. On affiche le souhait de réduire l'émission des gaz à effets de serre, mais aucun engagement n'est pris, si ce n'est celui « d'évaluer les moyens de réduire d'au moins 50% ces émissions d'ici 2050 ». Quant à l'Afrique, on ajoute 10 milliards aux engagements, non tenus, de Gleneagles, portant à 60 milliards de dollars cette nouvelle promesse… sur 4 ans !

En réalité, la déclaration de Heiligendamm est un nouveau et lancinant plaidoyer en faveur de l'économie néolibérale financiarisée, comme seule solution possible à tous nos maux. Les propriétaires du capital pourront continuer à se servir de la planète comme d'un réservoir illimité et d'un dépotoir sans fond. Il ne sera pas touché aux 10 % les plus riches du monde qui détiennent 85 % des patrimoines mondiaux. Au nom de leur liberté, on ne touchera pas davantage aux paradis fiscaux, pas même à l'évasion fiscale qui, chaque année, représente plusieurs fois l'équivalent du PIB français. On ne mettra pas en place des taxes globales qui pourraient rapporter, tous les ans, plusieurs centaines de milliards de dollars pour financer les biens publics mondiaux dont la quasi absence obère si lourdement l'avenir. On ne fera rien, réellement, en faveur d'une véritable démocratie, pourtant seul moteur du progrès de l'humanité.

Oui, à nouveau, le G8 apporte la preuve de son irresponsabilité, qui aggrave son illégitimité.


Contacts Attac France :
* Aurélie Trouvé, coprésidente d'Attac France, Tel : 06 17 17 50 87
* Nicolas Berthomeau, responsable de la campagne anti-G8 d'Attac France, Tel : 06 63 86 37 21

Pour en savoir plus :
* http://france.attac.org/


 

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article