Les communistes qui soutiennent la candidature de José Bové

Publié le par cuab34bfs

Les communistes qui soutiennent la candidature de José Bové font connaître leurs raisons.

    - Communistes, nous avons pris au sérieux la stratégie d'ouverture et de  rassemblement populaire initiée par le PCF notamment depuis 2002. Nous  avons pris au sérieux la définition du rôle des communistes dans ce  rassemblement que la direction du PCF donnait alors:

   "Nous pourrions faire à ce sujet deux erreurs... La première serait de nous croire ou de nous prétendre au centre du rassemblement à construire... La seconde...serait de sous-estimer ce que nous pouvons lui apporter..." (P.Cohen-Seat, octobre  2005)

   Nous avons pris au sérieux les appréciations élogieuses de la  direction sur la méthode concernant le choix des décisions, notamment le  choix de la candidature unitaire:

   " Il faut débattre pour se convaincre et  chercher à bâtir un double consensus...Cette méthode est de bon sens..."  (Conseil national, 28 septembre 2006).
   Nous avons donc déploré que la  majorité du PCF ait perdu de vue ces réflexions essentielles et n'ait pas  su ou voulu accomplir, concernant le choix de la candidature unitaire, un acte d'audace politique permettant de parachever le rassemblement  antilibéral et d'enclencher une véritable dynamique populaire. Avec les pas en arrière des socialistes de gauche et l'étroitesse de la majorité de  la LCR , cette attitude a installé dans la gauche antilibérale une dispersion ravageuse pour tous.


   - Parce que nous avons refusé de nous résigner à cette situation, nous  avons décidé, en janvier, de nous engager dans la campagne menée avec José Bové. Seule candidature antilibérale qui, tout à la fois, porte un véritable projet de transformation sociale et
écologique et qui soit soutenue par une large diversité de forces : citoyens, communistes du PCF ou de la LCR , verts, PRS, alternatifs... rassemblés dans des collectifs unitaires. Elle est celle qui peut le  mieux favoriser demain l'indispensable rassemblement de la gauche de
transformation et l'essor des luttes nécessaires. Elle est celle qui  mise sur la pérennité de cette construction inédite dans notre peuple : les collectifs citoyens, porteurs d'une pratique
politique nouvelle d'élaboration, de décision et de lutte, et objectif de construction des communistes depuis de nombreuses années.


   - Nous sommes de ceux qui pensent les partis démocratiques absolument nécessaires à la vie démocratique et à l'essor du mouvement populaire  jusque dans ses formes citoyennes à inventer. Le développement du PCF nous  tient à coeur. Au coeur. Mais, si le PCF ne
sait pas se plonger dans l'énorme diversité du rassemblement populaire possible, il ne trouvera ni sources ni forces nouvelles. Nous ne nous résignons pas à ce que le rendez-vous raté de décembre 2006 se perpétue. La posture que nous choisissons dans la campagne José Bové, dans les collectifs et les CUAL, représente aussi, à nos yeux, une tentative d'apport à la
visée et au mouvement communistes.
   Voilà les raisons de notre engagement actuel et à venir.


Ont signé ce texte à cette heure: Véronique Angles, Thierry Angles (Saint-Georges d’Orques). Maryannick et Pierre Alexandre (Grabels). Georges Apap (Béziers). Magali Bonnet, Jacques Bonnet ( La Paillade ). Monique et Raymond Cubells (Béziers). Martine Dubar (CHR). Georges Doumenc (Villeneuve). Louis Fontvieille (Sète). Germaine Gispert, Roselyne Gispert (Montpellier). Aline Goutmann (Sète). Evelyne Ortis (Béziers) Dani Poder (Pignan)… .

 

 

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article