Précarité

Publié le par cuab34bfs

51% de la population active
en situation précaire

 

NOUVELOBS.COM | 29.03.2007 | 15:45

 

Ce sont les chiffres du collectif les Autres chiffres du chômage qui estime que cette proportion "n'a cessé d'augmenter depuis 1990".

 

Alors que le gouvernement doit rendre public jeudi 29 mars au soir le taux de chômage du mois de février, le collectif ACDC affirme que 51% de la population active se trouve en situation précaire, proportion qui "n'a cessé d'augmenter depuis 1990".

 

Le collectif les Autres chiffres du chômage (ACDC), qui conteste le taux de chômage donné chaque mois par le gouvernement, affirme que ce chiffre officiel "ne veut rien dire" et qu'il est calculé sur la base de "statistiques manipulées", permettant d'afficher une "baisse du chômage fictive".

 

En effet, selon le collectif, "il n'existe pas un ' vrai chiffre du chômage', mais une diversité de situations de chômage, de sous-emploi et de précarité, qu'il faut éclairer par quelques indicateurs réguliers et pertinents".

 

Le collectif a donc réalisé sa propre estimation des situations de précarité, rendue public jeudi matin, en s'appuyant sur la définition du Bureau international du travail (BIT) concernant le chômage et "l'emploi inadéquat".

 

 

 

Quatre types de situation

 

 

 

ACDC se base sur des données chiffrées qui datent de 2005. "L'emploi inadéquat recouvre quatre types de situations socialement inacceptables et économiquement injustifiées: les bas salaires (moins de 818 euros pas mois), les contrats précaires, le déclassement professionnel, le travail dangereux pour la santé", précise ACDC dans un document remis à la presse jeudi.

 

Selon l'estimation du collectif, qui se base sur les définitions du BIT et sur des statistiques officielles, mais précise avoir réalisé ses propres calculs, "11,4 millions de personnes se trouvent en 2005 dans un situation d'emploi inadéquat au sens du BIT". "Si on y ajoute les chômeurs, toujours au sens du BIT", poursuit le collectif, "14 millions de personnes sont touchées par le chômage total ou l'emploi inadéquat, soit 51% de la population active".

 

"Cette proportion n'a cessé d'augmenter depuis 1990", affirme ACDC. "Au-delà des fluctuations conjoncturelles d'un chômage qui se maintient à un niveau élevé, la qualité des emplois s'est donc continûment dégradée sur la période".

 

Le collectif ACDC regroupe des syndicats de l'ANPE, de l'INSEE et des associations de soutien aux chômeurs. Il est à l'origine de la polémique lancée depuis décembre dernier sur le chiffre mensuel du chômage publié par le gouvernement dont il prend systématiquement le contre-pied depuis quatre mois. (AP)

 

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article