Un de plus

Publié le par cuab34bfs

Décès d'un SDF sur le campement des Don Quichotte à Strasbourg
 
Un SDF de 28 ans qui dormait sur le campement des Enfants de Don Quichotte à Strasbourg est mort lundi matin, vraisemblablement après avoir ingéré de l'alcool et de la méthadone, a-t-on appris de sources concordantes.

 

Eric Etienne, sous-préfet à la Ville en charge du dossier, a ainsi indiqué que le jeune homme, originaire de Valenciennes (Nord), avait été "pris de tremblements" à son réveil, vraisemblablement sous la double emprise de l'alcool et de la méthadone.

"Nous avons retrouvé de la méthadone et de l'alcool dans sa tente", a confirmé pour sa part Alexandre Glardon, président de l'antenne strasbourgeoise des Enfants de Don Quichotte.

Les résultats de l'autopsie devraient être connus d'ici quelques jours et une enquête de police a également été ouverte, a précisé M. Etienne.

Le jeune homme avait été découvert inconscient dans sa tente en milieu de matinée et les secouristes avaient "vainement tenté de le ranimer", avaient précédemment indiqué les pompiers, sans pouvoir préciser la cause du décès.

Evoquant la "tristesse et la peine que cela nous cause", le sous-préfet a regretté ce drame, "d'autant plus que nous étions dans une phase d'avancée du traitement" des dossiers

A ce jour, "38 personnes ont été relogées, pour une grande partie en hôtel mais aussi en logements collectifs", a souligné M. Etienne. "Nous allons tenter de traiter la trentaine de cas restants (sur le campement) lors du prochain comité de suivi qui se tiendra mercredi", a-t-il ajouté.

"Nous allons essayer de trouver des solutions pour tout le monde", a confirmé Alexandre Glardon qui s'était auparavant entretenu avec le sous-préfet. Si ces négociations aboutissaient, le campement pourrait être levé "d'ici la fin de la semaine ou le début de la semaine prochaine", a-t-il encore estimé.

Le campement strasbourgeois, situé quai Sturm entre la préfecture et le palais de Justice, a été installé le 6 janvier dernier. Après avoir abrité une centaine de SDF au début de l'action, une trentaine de personnes y sont désormais hébergées, selon la préfecture.

 http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-30185370@7-40,0.html

 

 

 

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article

gilles 20/03/2007 00:44

"Nous avons retrouvé de la méthadone et de l'alcool dans sa tente",
 

-ce ne sont surtout pas les conditions indécentes, dignes du 19éme siècle, de vie de cet homme qui peuvent être aussi responsable de sa mort.
 

 "38 personnes ont été relogées, pour une grande partie en hôtel mais aussi en logements collectifs"
 

-c'est à dire retour à la case départ incessamment sous peu 
 

"Nous allons tenter de traiter la trentaine de cas restants (sur le campement) lors du prochain comité de suivi qui se tiendra mercredi", a-t-il ajouté"
-Perso en général je "traite" ou les poux ou les pucerons
 

-le camp est installé depuis début janvier
 

 "Evoquant la "tristesse et la peine que cela nous cause", le sous-préfet a regretté ce drame, "d'autant plus que nous étions dans une phase d'avancée du traitement" des dossiers."
 

-Pauvre fRance
 

Un point sur le campement de Sète levé début février:
 

retour à la case départ, contrairement à ce qui a été annoncé notamment par "fRance 2", pour la quasi totalité des joyeux campeurs
 

c'est à dire : rue, squat, sus
 

 Tiens ça serait bien que le postulant à la députation et/ou à la Mairie de Sète s'engage à ce que plus personne ne dorment dehors s'il n'en éprouve pas le désir.
 

Problème d'alcool ou pas.