un dessinateur condamné

Publié le par cuab34bfs

pour injures publiques envers
la police "nationale",




Le bouquin est utilement intéressant, le dessin de couv est marrant, et
les juges n'ont pas aimé. Ils ont condamné le dessinateur, Placid, à
500 € d'amende.


« Chers amis, j'ai appris par "Le Canard enchaîné" que j'ai été condamné à 500 euros d'amende pour "injures publiques envers une administration, en l'occurrence la police nationale", à cause d'un dessin que j'ai fait en 2001, pour la couverture du livre "Vos papiers !", sous-titre : "Que faire face à la police ?". Je n'ai pas encore reçu le jugement par voie d'huissier, je n'ai pas les détails. Ce livre était publié par les éditions "L'esprit frappeur". L'éditeur, Michel Sitbon, est condamné à 800 euros d'amende pour complicité avec moi, et avec l'auteur du texte, Clément Schouler, membre du syndicat de la magistrature, condamné à 1000 euros d'amende (l'auteur n'est pas
condamné pour injure, mais pour diffamation, à cause d'une phrase dans sa préface : "il y a en France des contrôles d'identité aux faciès, et ils se multiplient" (je cite de mémoire).
Le Canard enchaîné a diffusé l'info, me nommant Jean-François Duval (mon vrai nom), l'Humanité de même. Libération n'a parlé que du cas de Clément Schouler, oubliant la condamnation de l'éditeur et du dessinateur. Politis aussi peut-être (? : l'accès aux articles par leur site est bloqué par un abonnement). J'en oublie sûrement, mais il a été très peu parlé de cette affaire dans la presse, surtout de la condamnation du dessin de couv. Clément Schouler et son avocat ont fait
un pourvoi en cassation. Je sais pas faire ça, ça me gonfle de m'occuper de quoi que ce soit, je me contente de faire cette lettre. Et pas particulièrement pour vous demander conseil, juste pour que l'information circule.
Quelques précisions : le livre, paru en 2001, a été l'objet d'une double plainte (diffamation et injure) de la part de Daniel Vaillant, es-qualité ministre de l'intérieur. Le procès a eu lieu en 2005, je ne me suis pas alors présenté à l'audience et j'ai été relaxé, ainsi que l'auteur et l'éditeur.
Le parquet a alors "interjeté appel" (je crois qu'on dit comme ça, qu'est-ce que c'est barbare le langage juridique !). J'étais présent (mais sans avocat) au procès en appel devant la 11e chambre, le 23 novembre 2006. Le jugement a dû être rendu le 18 janvier dernier.
Pendant ce procès en appel, je me suis défendu. J'ai produit des photocopies d'œuvres de dessinateurs célèbres pour leurs portraits ou caricatures de policiers (Siné, Cabu, Jossot, Thierry  Guitard, Steinlen, etc.). Ce qui semblait m'être reproché était le nez retroussé du policier, proche du nez d'un cochon. J'ai aussi produit des exemples de ma production de dessins, ou on peut voir des "nez de cochon" sur toutes sortes de personnages (jardinier, anarchiste, etc.). J'ai enfin montré l'exemple d'une illustration que j'ai faite peu avant dans un
magazine pour lycéens, où j'avais représenté une policière sympathique. Etc., etc. Ce que j'ai appris aussi (comme vous), c'est l'intervention de Nicolas Sarkozy dans le procès Charlie Hebdo récent. La comparaison est simple : je suis quand à moi condamné pour une image, suite à une plainte initiée par le ministère de l'intérieur, patron actuel : Sarkozy. Je ne cherche pas la bagarre. Je sais juste qu'une amende de 500 euros est plus compliquée à supporter pour moi
qu'une amende de 500 000 euros pour, disons, un responsable de Elf. (Je suis un artiste, et les artistes sont pauvres, ce n'est pas un mythe) Après avoir pensé un moment écrire une "lettre ouverte", ou "communiqué de presse", je me contente de diffuser l'info auprès d'un cercle restreint de dessinateurs, journalistes, éditeurs, ou autres que je connais personnellement.
Merci de votre attention,»

Placid (dessinateur de presse, illustrateur,bd)

Suite à cette condamnation, plein de dessinateurs ont fait des dessins
de soutien avec des policiers porcins (ça soulage) :
http://touscochons.blogspot.com/
(communiqué par Serge Q. sur Infozone, Eric des Loups et Jean-Pierre
Bouyxou)

Comme l'écrivait Alfred Jarry (et chanté par Charlebois) :
« Des cochons, des cochons, décochons des traits
Et des truies, et des truies, et détruisons l'ennemi
Ces pourceaux, ces pourceaux, c'est pour sauver la patrie
. »

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article