faux PV contre Bové devant le tribunal de Carcassonne !

Publié le par cuab34bfs

 
José Bové devant le tribunal de Carcassonne :

au secours des firmes OGM, de faux PV contre José Bové !

José Bové et quatre de ses compagnons comparaissaient aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Carcassonne pour avoir mené, il y a près d’un an, une action anti-OGM auprès du groupe multinational du semencier Monsanto, à Trèbes dans l’Aude, avec près de 200 militants de la Confédération paysanne, de Greenpeace et des faucheurs volontaires.

Dès le début du procès, les avocats ont soulevé la nullité de toute la procédure en prouvant qu’un des PV établis par les forces de l’ordre contenaient de fausses informations. Un des PV mentionne en effet la présence sur les lieux de plusieurs voitures attribuées à José Bové alors que certaines sont à la casse depuis des années ! C’est donc en recopiant des fiches de police anciennes et non mises à jour que des PV ont été remplis par la police et la gendarmerie. Au vu de ces éléments, le tribunal a décidé de prendre le temps de juger la demande d’annulation et fera part de son jugement le 21 mars sur l’annulation de la procédure.

A la sortie du tribunal, José Bové a notamment déclaré : « Au travers de l’utilisation de faux contre moi, nous assistons à une tentative des ministres de la Justice et de l’Intérieur de faire tomber le candidat à la présidentielle que je suis. La justice, en repoussant au 21 mars sa décision, a pris conscience de la gravité des faits utilisés à mon encontre. Le ministre-candidat Sarkozy, en conservant sur moi une bibliothèque entière de fiches de renseignements dont certaines remontent à des décennies, montre sa volonté de criminaliser l’action syndicale et citoyenne en ayant recours, au besoin, à des faux pour porter secours aux firmes OGM ! »

Pour la direction de campagne de José Bové, Raoul Marc Jennar

 

Publié dans unisavecbove34bfs

Commenter cet article